Philippines

15 juin - 2 juillet

Philippines

Les Philippines c’est aussi et surtout apprendre à faire des choix. Parmi les 7600 îles dont 2000 sont habitées, nous optons pour un séjour de 8 jours à Bohol et un autre à Siargao (le paradis des surfeurs) au risque de rater d’autres jolies choses. Nous ne voulons pas que notre voyage se transforme en une course contre la montre sous prétexte de ne rien rater. Nous poursuivons donc sur notre modèle de départ, celui de naviguer à notre rythme en privilégiant des points de chute où nous restons de 3 à 8 jours par souci des uns et des autres. Emile a certes bien grandi mais il reste un petit bonhomme de 4 ans à qui il faut recharger les batteries. Quant à Simon et Robin ils dégagent tellement d’enthousiasme qu’ils faut parfois les freiner et les réancrer dans l’instant présent. En ce qui nous concerne, nous aimons nous familiariser aux lieux de séjour et y rester plus longtemps afin d’y trouver nos repères et pouvoir circuler plus aisément.

Philippines

Bohol

15 – 22 juin

Nous rejoignons en avion l’île de Bohol pour sa nature luxuriante, ses “Chocolate Hills » ( de jolies petites montagnes en formes de cônes qui doivent leur nom à la teinte qu’elles prennent à la fin de la saison sèche c’est à dire brunâtres), ses tarsiers, d’adorables petits primates ( les plus petits du monde), ses papillons et ses jolies plages. C’est sans doute réducteur mais ce sont les quelques excursions que nous avons entrepris lors de notre séjour.
Nous avons profité de la vie et du calme ainsi que de la piscine dans un hôtel que nous avons privatisé, nous sommes encore en basse saison et c’est plutôt agréable. Les Philippins sont d’une extrême gentillesse, parlent très bien anglais et se coupent en dix pour rendre notre séjour agréable.
Nous recroisons aussi nos amis les “Bollekes” au complet et passons de vrais chouettes moments ensemble. On partage une nouvelle fois nos expériences et anecdotes de voyage.
Nous modifions légèrement notre itinéraire et au lieu de rejoindre l’île de Siquijor comme initialement prévu, nous projetons de nous rendre à Siargao et sa plage mythique « Cloud 9 » sur les conseils de Sofie et Frederik qui y ont séjourné quelques jours avec leurs trois enfants. C’est là que Simon et Robin réaliseront l’un de leur plus grand souhait: celui de surfer sur l’eau. Ce spot est idéal tant pour les débutants que pour les surfeurs aguerris. On a hâte d’y être.
Quel luxe de bénéficier de cette liberté qui nous permet ainsi de modifier à notre guise notre cheminement à travers le pays. Une rencontre, un écho positif, un changement d’humeur, la météo et hop nous revisitons notre emploi du temps. Cette gestion du temps dont nous sommes les uniques maîtres a une valeur inestimable pendant cette année nomade, c’est sans nulle doute ce qui nous manquera le plus une fois de retour en Belgique.

Philippines

Philippines

Oslob

22 juin

Les requins baleines

Mais avant de s’envoler vers ce coin de paradis, nous avons un rendez-vous important avec les requins baleines à Oslob, dans le sud de l’île de Cebu. Une espèce de poisson la plus grande sur terre, ils peuvent atteindre jusqu’à 20 m de long et peuvent vivre 100 à 150 ans. Bref, une race extrêmement impressionnante.
Les requins baleines avec lesquels nous avons la chance de nager n’ont qu’entre 5 et 8m mais c’est déjà très très impressionnant. Ces animaux sont inoffensifs, et mangent du plancton, des animaux microscopiques qu’ils aspirent avec leur grande bouche, ils sont surtout visibles dans les eaux tropicales.

L’endroit est bien connu des touristes asiatiques, nous ne sommes hélas pas seuls mais ça n’enlève rien à la magie du moment. Simon a quelques appréhensions à l’idée de rencontrer ces énormes poissons et on peut le comprendre…mais face à l’aisance de son frère Robin, il ne tarde pas à surmonter ses craintes et à se jeter à l’eau.

Emile restera dans une zone sécurisée à côté du bateau et participera activement au spectacle. Nous y restons une matinée, et notre plongée ne durera que 20 minutes mais cela n’entrave en rien l’expérience unique. Les poissons géants regagnent les profondeurs vers 10h00 après avoir été rassasié pendant quelques heures, ils ne sont donc visibles que très tôt le matin.

Philippines

Moalboal

23 juin

Les sardines de Moalboal

En remontant vers Cebu, nous choisissons de nous attarder deux jours dans la petite ville de Moalboal, dans un établissement au calme loin des plages: Happy bear. De là, nous louons deux scooters pour rejoindre la côte. Objectif : pouvoir nager avec des milliers de sardines et des tortues de mer. Bien que la nature aux Philippines s’est montrée jusqu’à ce jour généreuse avec nous, ce petit monde sera-t-il au rendez ?
Les eaux sont d’une extrême richesse et de surcroît translucide un peu partout aux Philippines. Les garçons peuvent d’ailleurs y passer des heures sans broncher, témoin d’un spectacle aquatique animé. A notre grande surprise, les sardines sont au rendez-vous. Sous nos pieds se profile d’un coup une profondeur d’eau difficile à évaluer dont la teinte tend vers le bleu foncé. A quelques mètres de nous, elles sont là, par millier à nager dans la même direction, elles nous frôlent, nous contournent et poursuivent leur chemin et ce, à quelques centaines de mètres de la plage où s’animent allègrement les enfants locaux, le spectacle est presque irréel.
Nous avons conscience une fois de plus que ce condensé d’expériences que nous vivons à chaque instant est incroyable d’autant qu’ici, pas de bus d’asiatiques remplis à craquer et de droits d’entrée. Ici-même, la nature s’offre à nous. Un cadeau inestimable.
Vers midi, au moment de la marée haute, ce sont les tortues qui nous font le plaisir de nous rejoindre. La présence de ces reptiles à mes côtés me fascine encore davantage que les sardines. Sereines, elles se déplacent pour venir manger les herbes au fond de l’eau prenant une bouffée d’oxygène en surface sans se soucier de l’animation qui règne autour d’elles.

Philippines

Philippines

Siargao

24 juin – 2 juillet

Surfers Boys à Siargao

Ce sont les yeux pleins d’étoiles que nous rejoignons l’industrielle ville de Cebu pour y prendre un vol interne direction les vagues de surf et nos retrouvailles avec Lieze, une collègue avec qui j’ai travaillé sur le projet Child Focus Run. Globetrotteuse aguerrie, elle a prévu de passer une petite semaine aux Philippines à nos côtés avant de rejoindre le Vietnam.

Nous avons réservé pour l’occasion, une petite maison dans un jardin luxuriant Siargao Residency à 400m de l’école de surf des garçons; Harana Surf School. Le lendemain, les choses sérieuses commencent, les voilà partis pour 5 jours de surf à raison de 30 minutes de théorie et plus de 2h dans l’eau. Les progrès ne se font pas attendre et nos deux grands sont directement mordus par ce sport légendaire. Cela ne va pas être facile de trouver l’équivalent d’une telle pratique en Belgique. Opa et oma peuvent déjà investiguer parmi les stages d’été à la côte pour l’année prochaine 🙂 Bert s’y essayera mais sans succès, quant à moi, je me rends compte que je prends plus de plaisir à observer de la plage qu’à monter sur la planche. Je ne relèverai pas le défi.

Philippines

Philippines

Philippines

Nous louons un scooter pour aller visiter l’ile. Une première pour Lieze qui jusque là n’avait fait qu’une seule fois du scooter. Nous parcourons une quarantaine de kilomètres à travers l’île. Les paysages sont très verts, il y a de nombreux palmiers et nous traversons de jolis petits villages sur pilotis, la mer n’est jamais loin.

Nous passons l’après midi à Magpupungko, un endroit où se crée à marée haute une piscine naturelle. Nous n’aurons hélas pas l’occasion de nous y baigner, la marée se retire déjà. Nous ne manquons pas d’y observer une fois de plus les fonds marins avant de remonter sur nos scooters.

Philippines

Philippines

Le lendemain, pour 1500 pesos ( 25 euros), nous louons un petit bateau et son chauffeur pour visiter les 3 jolies îles situées à une vingtaine de minutes de Siargao. Nous embarquons au port de General Luna sur ces bateau typique philippins équipés de flotteur en bois de part et d’autre du bateau. Le moteur fait un bruit terrible mais heureusement les trajets ne sont pas très longs. Les fonds marins sont moins riches que je ne me l’étais imaginé ce qui n’enlève rien aux plages paradisiaques et vues magiques. Nous nous arrêtons sur les îles paradisiaques “Guyam », “Dako » et sans doute la plus connue « naked island » qui ressort de l’eau comme une bosse de sable au milieu de nulle part.
Le lendemain, Lieze nous quitte pour partir à l’assaut du Vietnam. Merci pour cette chouette semaine passée à nos côtés. Ensemble nous avons passé d’agréables moments de détente. Emile se souviendra de ses parties de UNO et les garçons des parties de jeux de cartes et des délicieux ‘chocotoffs’ ramenés de Belgique. Deux jours plus tard c’est à nous de refaire nos bagages et de quitter définitivement les Philippines. Nous quittons Siargao et volons d’abord vers Cebu avant de reprendre un second vol pour Denpasar. Nous mettons le pied en Indonésie vers 22h00 et rejoignons épuisés notre hôtel de Kuta.

Nous quittons avec un petit pincement au coeur les Philippines après un super chouette séjour passé dans les îles.

Philippines

2 Commentaires

  1. Commentaire par helene

    Avatar

    helene Répondre 04 août '19 le 21:30

    que de visages détendus et épanouis . vous êtes beaux

  2. Commentaire par Yvette

    Avatar

    Yvette Répondre 05 août '19 le 08:48

    Ah, vous avez le talent de faire rêver… juste magnifique…

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut